PHILIPP HUGUES BONAN

Philipp Hugues Bonan (PHB) passe enfance et adolescence entre Bourg en Bresse dans l’Ain et le midi de la France. Son premier appareil photo Kodak à 13 ans lui est offert par sa mère. A l’âge de 17 ans, son père l’emmène à Mougins chez André Villers. Philipp s’y rend avec quelques images et débute sa vie d’artiste. Trois mois et demi d’apprentissage s’en suivent au cours desquels PHB mitraille Villers, Ben, Hans Hartung, l’écrivain Michel Butor ou encore le poète Norge. Octobre 1988 arrivée à paris … Le critique d’art Patrick Gilles persin offre au jeune homme la possibilité de rencontrer et photographier une vingtaine de tres grands artistes dont Zao Wou-ki , Olivier Debré , Pierre Fichet , Oscar Gauthier ou le peintre Joe Downing . C’est ce dernier qui le présente à la photographe Denise Colomb. La dame âgée de 88 ans l’adopte aussitôt et 10 ans de chaleur et d’amitié photographique vont en découler.

La liste de ses portraitisés se rallonge au fil des années… Claude Gilli, Gianni Bertini, Cesar, Arman, Antoni Clavé, Keith Haring. Lors d'un voyage à New York avec le magazine « Technikart », il approche Louise Bourgeois, Roy Lichtenstein, Léo Castelli ou encore Larry Rivers. Depuis 2006, la scène Urbaine dotée d’une créativité nouvelle qu’il reçoit en plein cœur génère de nouvelles rencontres, expositions, soirées, et bien sûr de nouveaux portraits. De 2010 à 2017, après plusieurs nouvelles expositions personnelles, plusieurs livres à son actif, ainsi que de nombreux voyages et résidences d’artistes, Philipp se ballade entre Art Contemporain et Art Urbain. Toujours aux aguets d’un nouveau portrait à réaliser, toujours en recherche d’un tableau à admirer, d’une chanson à écouter, d’une image à enregistrer.

Autoportrait

Keith Haring

JR

Invader

Pierre Soulages

Robert combas

jonone

blek le rat

jonathan meese

Roy Lichtenstein

James Brown 1988