GUILLAUME TISSIER

Dans la continuité de la mouvance pop, Guillaume Tissier puise les sources de son travail au sein du paysage contemporain.

En effet, les médias de masse s'imposent au spectateur dans un espace où la rétine passe d'un logo à l'autre à un rythme effréné.

L'artiste fait transparaître l'hypothèse d'un message vendu à chacun d'entre nous qui se trouverait subordonné à celui qui fait vendre, qui capte l'attention du cerveau humain dans ses moments de disponibilité. Témoin de la porosité grandissante entre le contenu véhiculé par les médias de masse et la publicité, Guillaume Tissier en détourne donc les codes avec humour et dérision.

La toile, médium statique, unique et non-immédiat, devient alors le réceptacle d'un rythme imprimé par l'accumulation des informations.

Issu de la première génération d'Internet, l'artiste, compose ses tableaux sur le modèle non-linéaire du web afin de récupérer des éléments a priori sans rapport dans un aléa maîtrisé. Ces signes, ambivalents et extirpés de leur contexte, se dissolvent dans l'ensemble des messages qui lui sont liés ou se troublent à leur contact, appelant à une réinterprétation constante.

Le Big Mac

The Taliban Strike Back

Raging Bull